Rennes-Lyon : un effet Blanc mais pas suffisant pour l'OL

Rennes-Lyon : un effet Blanc mais pas suffisant pour l'OL
DR OL Damien LG

Ce dimanche après-midi à Rennes, Laurent Blanc dirigeait son premier match sur le banc de l'OL.


S’il avait décidé de laisser le brassard à Alexandre Lacazette, Laurent Blanc changeait de schéma tactique et sortait Houssem Aouar et Jérôme Boateng du placard.

Les 20 premières minutes proposaient quelque chose d’assez nouveau pour l’OL. Alexandre Lacazette et Moussa Dembélé étaient bien seuls en pointe, mais leur jeu en pivot permettait aux latéraux d’être libres.
Et c’est exactement ce qui s’est passé sur l’ouverture du score lyonnaise à la 22e minute. Moussa Dembélé glissait à Nicolas Tagliafico qui n’avait plus qu’à centrer pour la tête d’Alexandre Lacazette (0-1).

A la 37e minute, Martin Terrier égalisait. L’ancien Lyonnais, superbement servi dans la surface par Benjamin Bourigeaud, semait Jérôme Boateng et trompait Anthony Lopes (1-1).

Juste avant la mi-temps, Corentin Tolisso quittait le terrain en pleurs, visiblement touché aux ischio-jambiers.

La malédiction des anciens Gones se poursuivait. A la 47e, Amine Gouiri crucifiait Lopes sur un ballon mal négocié par Sinaly Diomandé (2-1).

Au fond du trou l'OL ? Presque ! Car après un raté incroyable d'Amine Gouiri, Alexandre Lacazette égalisait. Le doublé du capitaine intervenait à la 72e, après un mauvais renvoi de Steve Mandanda sur un centre de Tagliafico (2-2).

Mais il était écrit que Martin Terrier viendrait crucifier ses anciens partenaires. A la 77e, l'ailier redonnait à nouveau l'avantage aux Bretons (3-2).

Samedi prochain, l'OL se déplacera à 17h au Stade de la Mosson pour affronter Montpellier. La quête de la victoire se fait de plus en plus longue et escarpée.