Coupe de la Ligue : l’OL se qualifie en finale après les penalties ! (2-2/4-3 tab)

Coupe de la Ligue : l’OL se qualifie en finale après les penalties ! (2-2/4-3 tab)
Houssem Aouar est "heureux d'emmener les supporters au Stade de France" (Crédit photo : Radio Espace)

L’OL visait ce mardi soir quelque chose qu’il n’avait plus atteint depuis 2014 : une finale de Coupe de la Ligue. Et c’est chose faite ! Les Lyonnais se sont imposés aux tirs au but contre Lille, après 10 dernières minutes de folie !

La première période n’était pas d’un très grand niveau… Les Lillois pressaient très haut les Lyonnais dans leur moitié de terrain pour leur mettre la pression, et ça marchait ! Ce sont eux qui surprenaient les Lyonnais en premier. Dès la 13e minute, sur une passe contrée de Jonathan Ikoné par Marcelo, Renato Sanches en profitait alors pour la reprendre et frapper à ras du poteau gauche de Ciprian Tatarusanu (0-1).

Mais piqués au vif, les locaux réagissaient deux minutes plus tard. Sur un centre de Maxwell Cornet, Gabriel Magalhães commettait une main et offrait un pénalty à l’OL, après consultation du VAR. Moussa Dembélé se chargeait de le transformer, le penalty raté de Nantes était déjà oublié (1-1).

Et cette égalisation réveillait les hommes de Rudi Garcia. Beaucoup plus entreprenants, ils se créaient beaucoup plus d’occasions qu’en début de match. Houssem Aouar donnait le tempo à son équipe côté gauche et faisait danser quelques défenseurs nordistes. A la 38e, il clouait sur place Jérémy Pied à gauche de la surface lilloise, avant d’adresser à Bertrand Traoré un centre qui aurait pu être décisif, mais la reprise acrobatique de l’attaquant burkinabais était hors-cadre. Les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un nul, plutôt logique.

L'OL s'est encore fait peur

Au retour des vestiaires, la partie avait du mal à retrouver du rythme. Le jeu était interrompu régulièrement par de nombreuses fautes de la part des acteurs. Malgré ça, les Lyonnais accéléraient intelligemment le jeu. Moussa Dembélé et Bertrand Traoré parvenaient à s’approcher de la surface à la 54e et 55e, sans réellement inquiéter Leonardo Jardim, le gardien lillois. En forme depuis la reprise, Moussa Dembélé essayait tant bien que mal de donner de l’impulsion à son équipe et ce n’était pas loin de payer. A la 64e minute de jeu, le numéro 9 rhodanien était à deux doigts d’inscrire un doublé sur une magnifique reprise de volée, mais le gardien lillois était encore dessus.

Houssem Aouar délivrait son équipe à la 85e, d’une magnifique frappe flottante des trente mètres qui ne laissait aucune chance à Leonardo Jardim (2-1) ! A ce moment-là, tout le Groupama Stadium pensait aller au Stade de France le 4 avril prochain, mais s’était sans compter sur l’ancien lyonnais, Loïc Remy. A la fin du temps réglementaire, Rafael taclait maladroitement Jonathan Bamba dans la surface de réparation. Après quelques hésitations, et consultation du VAR, le penalty était accordé. L’ancien lyonnais se chargeait de le transformer par une panenka pleine de sang-froid (2-2). Les Lyonnais se compliquaient une nouvelle fois la tâche, en s’offrant une terrible séance de tirs au but.

Tata en sauveur !

Face au Virage Sud, le gardien roumain sortait le premier pénalty de la séance et donnait alors à l’OL un avantage moral et comptable. Impeccables à la frappe, les Lyonnais éclataient de joie quand Renato Sanches ratait son dernier penalty (4 à 3 aux penalties).

Les joueurs sont évidemment allés fêter leur victoire avec les supporters et notamment avec le Virage Nord. En zone mixte, à l’issue de la rencontre, tout le monde s’est montré satisfait et heureux de cette qualification. "Le club mérite cette finale. On est très fiers de ramener tout le peuple lyonnais à Paris. Il faut continuer à bosser", assurait Houssem Aouar. Le président Jean-Michel Aulas était également très, très heureux : "C’est formidable ces scènes de liesse. Cela fait du bien de partager ces moments-là avec les supporters. Le football est merveilleux quand on gagne". Avant de se projeter sur la finale : "On aimerait bien gagner cette dernière édition. Après un mauvais début de saison, on se rattrape bien en étant en lice dans toutes les compétitions. On savoure plus après avoir été critiqués".

L'OL sera fixé ce mercredi soir vers 23h sur son futur adversaire en finale : ce sera Reims ou le PSG. En attendant il faudra se reconcentrer sur le championnat, avec la réception de Toulouse ce dimanche à 15h.