Quais du Polar dévoile les noms de l’édition 2015

Quais du Polar dévoile les noms de l’édition 2015

Après avoir accueilli 65 000 visiteurs pour sa 10e édition, le festival Quais du Polar renouera avec sa tradition les 27, 28 et 29 mars 2015 : découvrir des mondes en noir. Cap cette fois sur les autres Amériques. Parmi les invités, le mexicain, Paco Ignacio Taibo II, le cubain Leonardo Padura, les Brésiliens Paulo Lins et Edyr Augusto, ou encore le péruvien Diego Trelles Paz. On notera aussi la présence d’auteurs qui n’ont jamais fait le détour par la Capitale des Gaules : les américains John Grisham, Elizabeth George, Don Winslow et Shannon Burke, mais aussi les britanniques Anthony Horowitz, Nicci French, Denise Mina, ou encore les cananadiens Emily St John Mandel et Maurice G. Dantec. Michael Connelly, Ian Rankin, Tom Rob Smith, Maxime Chattam ou encore Ian Manook, redéposeront leur valise à Lyon. De nouvelles voix du polar « d’ici et d’ailleurs » seront également présentées : Kishwar Desai, Saul Black, Dror Mishani, Gert Nygårdshaug et les français Elena Piacentini, Michaël Mention, Christophe Reydi-Gramond et Nicolas Matthieu. Les organisateurs de Quais du Polar indiquent également que la journée « Polar Connection » sera reconduite.Cette journée de rencontres professionnelles aura à nouveau lieu toute la journée du 27 mars avec la présence de 200 éditeurs, agents, traducteurs, mais aussi producteurs, scénaristes et réalisateurs. L’adaptation sera l’un des grands thèmes de cette édition avec la création du prix « Polar en séries » qui récompensera un polar francophone pour ses qualités d’adaptation à la série TV. Pour l’occasion, une programmation cinéma qui mettra en valeur les films adaptés de romans noirs verra le jour à l’Institut Lumière, dans les cinémas Pathé et Comoedia. A noter que pour cette édition 2015, de nouveaux lieux seront également associés : le Musée des Confluences, le Théâtre des Célestins et la Maison de la Danse qui proposera un « Bal noir » inédit. Et comme chaque année, les Lyonnais pourront partir à la découverte de la ville, via la grande enquête de Quais du Polar, qui partira pour la première fois du Musée d’Art Contemporain, à la Cité Internationale, pour rejoindre les lieux du festival.
Lyon troisième destination française préférée des voyageurs mondiaux en 2014

Lyon troisième destination française préférée des voyageurs mondiaux en 2014

Ce jeudi, le site de voyages TripAdvisor dévoile le palmarès des 25 destinations françaises les plus populaires en 2014. Paris est incontestablement la destination la plus appréciée et visitée par les touristes étrangers, suivie de Nice et de Lyon en troisième position. Ce classement est dressé à partir du nombre de sessions observées sur les pages des villes françaises sur TripAdvisor en 2014. En 2012, Lyon était classée 9e, en 2013 en 4e place et cette année en 3e place. La région Rhône–Alpes n’est pas en reste avec la deuxième position avec de grandes villes attractives comme Lyon, Chamonix et Annecy derrière la région Provence (Nice, Marseille, Cannes, Aix-en-Provence…)
Déambulation au Musée des Confluences à quelques heures de l’ouverture

Déambulation au Musée des Confluences à quelques heures de l’ouverture

En attendant l’ouverture officielle au public prévue ce samedi, le Musée des Confluences ouvrait ses portes à la presse jeudi matin. Hélène Lafont-Couturier, la Directrice du Musée des Confluences et Bruno Jacomy, le Directeur Scientifique ont présenté à la fois la structure et l’architecture colossale du bâtiment ainsi que les collections permanentes et temporaires. Dès l’entrée on sent qu’il s’agit d’un lieu atypique, empreint de culture, entre ciel et terre. Au sous-sol, Le Socle donne accès aux deux auditoriums et aux vestiaires. Le Cristal d’une surface de 1900m2 accueille les visiteurs sous une immense verrière et donne ensuite accès au Nuage où se trouvent les expositions. Une passerelle en verre et en béton permet également de se promener en hauteur dans le Cristal et d’admirer la vue sur le quartier de la Confluence, le Pont Raymond Barre, et surtout la structure intérieure du bâtiment, pratiquement entièrement vitrée. Et puis on monte quelques marches pour arriver au premier niveau, celui des expositions temporaires. Elles sont au nombre de six par an. La première salle nous emmène dans la collection personnelle d’Emile Guimet. "Les trésors d’Emile Guimet" où sont rassemblés des statues de bouddha en hommage à sa passion pour l’art asiatique. La deuxième exposition temporaire se trouve dans "La Chambre des merveilles", pas encore terminée mais qui devrait être accessible au public d’ici samedi. On y trouve des requins, des crocodiles, des poissons mais aussi des insectes : serpents, papillons multicolores et des oiseaux venus du Pôle Sud…Tous empaillés, bien sûr ! En se promenant dans les allées, on peut s’arrêter pour voir les nombreuses vues panoramiques depuis la structure en verre. D’ailleurs les formes triangulaires et pointues visibles depuis l’extérieur se retrouvent aussi à l’intérieur et sur les façades et les murs des expositions. Arrivé au deuxième étage, celui des collections permanentes, on démarre logiquement la visite par la salle "Origines, les récits du monde". Ossements, squelettes, crânes et fossiles sont réunis dans une pièce sombre où l’on est immédiatement capté par le Camarasaurus, un dinosaure disparu depuis 155 millions d’années haut de près de 5 mètres et qui reste l’une des pièces phares du musée au même titre que le mammouth préhistorique. On poursuit notre promenade avec la pièce "Espèces, la maille du vivant". Une salle qui devrait particulièrement plaire aux enfants avec de nombreux animaux empaillés que l’on pourra approcher de près : lions, loups, kangourous, tigres, girafes, oiseaux et même un ours. Toujours dans l’obscurité on avance encore sur l’échelle du temps avec l’avant-dernière salle "Sociétés, le théâtre des hommes". Un voyage à travers la modernité et l’évolution industrielle. On y croisera des vieux téléphones, l’histoire des ordinateurs, des machines industrielles et même une voiture rétro. Enfin, si le Musée raconte l’histoire de la vie et des hommes, il invite également à une réflexion sur la mort avec la dernière exposition baptisée "Eternités, visions de l’au-delà". Dès l’entrée, difficile de passer à côté du thème de morbide avec une acrylique sur toile haute de plusieurs mètres représentant des têtes de mort. Ensuite au gré de la promenade on croisera des momies égyptiennes, des bouddha, des objets de rituels funestes ainsi que de nombreuses statues… Enfin après un tour à la brasserie des Confluences pour les plus gourmands et un détour par la boutique pour ceux qui voudraient ramener un souvenir, on quitte le Musée en retraversant le Cristal, un hall d’accueil vaste mais chaleureux. Et on gardera en tête quelques souvenirs marquants : les imposants squelettes suspendus en l’air, les fossiles que l’on peut toucher, les nombreux mammifères et les richesses des œuvres exposées. Un musée définitivement à la Confluence, certes du Rhône et de la Saône, mais aussi des cultures et des civilisations.
Nom du Grand Stade de l'OL : Schneider Electric sur les rangs ?

Nom du Grand Stade de l'OL : Schneider Electric sur les rangs ?

Il y a quelques jours, Jean-Michel Aulas révélait qu'il discutait avec deux entreprises mondialement connues pour baptiser le futur Grand Stade de l'OL. Ce jeudi, Acteurs de l'Economie révèle que le groupe Schneider Electric serait l'une des deux entreprises pré-sélectionnées par le président du club. La firme française qui fabrique des produits de gestion d’électricité a démenti les informations de nos confrères, tandis que l'OL a pris le parti de ne pas commenter. Jean-Michel Aulas privilégierait une entreprise française plutôt qu'étrangère pour l'opération de naming, ce qui offrirait de bonnes chances aux supporters de se rendre au Schneider Stadium ou à la Schneider Arena de Décines en 2015-2016. L'OL envisage de lever 8 à 12 millions d'euros par an durant une décennie grâce à cette opération. Acteurs de l'Economie indique toutefois que la crise abaissera les sommes récoltées par le club lyonnais : le montant serait alors de 1 à 5 millions par an. Hyundai, Orange et EDF auraient également entamé des négociations ces dernières années avec l'OL. Sans succès.
Fermeture exceptionnelle de la préfecture du Rhône les 26 décembre et 2 janvier

Fermeture exceptionnelle de la préfecture du Rhône les 26 décembre et 2 janvier

Le vendredi 26 décembre 2014 et le vendredi 2 janvier 2015, en raison des fêtes de fin d’année, la préfecture du Rhône sera fermée. Cette fermeture exceptionnelle concernera aussi la sous-préfecture de Villefranche-sur-Saône, les Maisons des services publics de Vénissieux et de Givors et l’ensemble des services de la préfecture.
Le Burger King de la Part-Dieu a ouvert ses portes

Le Burger King de la Part-Dieu a ouvert ses portes

Deux semaines seulement après l’ouverture du premier restaurant du groupe à Lyon, au sein du Pôle de Commerces et de Loisirs de Confluence, le Burger King de la Part-Dieu a ouvert ses portes ce jeudi matin. Et le succès était de nouveau au rendez-vous, car à l’heure du déjeuner, une longue file d’attente s’est formée devant le fast-food. Situé à la sortie du métro Part-Dieu, au niveau -1 du centre commercial, ce deuxième établissement est deux fois plus grand qu’à la Confluence, avec une surface intérieure de 520m², une terrasse de 135m² et surtout une double cuisine pour gérer l’afflux de clients. Car l’enseigne semble satisfaite de son implantation à Lyon avec 2500 clients par jour accueillis dans son restaurant de Confluence. Un déploiement plus large en 2015 dans la région, notamment en drive, est d’ailleurs en cours d’étude.
Découvrez le clip

Découvrez le clip "Bang" de Nicole Scherzinger

Découvrez le clip du tout dernier hit de Nicole Scherzinger, "Bang".
Découvrez le clip

Découvrez le clip "Viens je t'emmène" de Keen'V!

Découvrez le clip du tour dernier hit de Keen'V, "Viens je t'emmène".
Découvrez

Découvrez "L'effet de serre" de Shy'm en version acoustique!

Shy'm était l'invitée d'Anne-Sophie Lapix hier soir dans C a vous sur France 5. Elle a interprété son titre "l'effet de serre" dans une version acoustique et magnifique.
Bons Plans

Retrouvez Magic…
Météo
Jeudi 18 Décembre 2014
St Gatien

Matin

Aprés-midi