Européennes : pour Sylvie Goulard (UDI-MODEM), "le député européen ne s’adresse pas au petit public français"

Dix jours après la candidate EELV Michèle Rivasi, c’était au tour de Sylvie Goulard de lancer à Lyon sa campagne pour les européennes 2014. La députée européenne et candidate UDI-MODEM pour la région Sud-Est, récemment qualifiée de numéro 1 des députés européens français par le journal l’Opinion, a réaffirmé les positions de son parti. Elle ne s’est également pas privée de tacler le gouvernement et les médias français. Sylvie Goulard a notamment tenu à rappeler que les centristes avaient contribué à bloquer la première version de l’accord Swift, qui concernait la protection de la vie privée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. Comme le parti écologiste, les membres de l’UDI-MODEM s’opposent au TAFTA, le projet d'accord de libre-échange transatlantique entre l'Europe et les États-Unis. Ils se positionnent également, comme eux, contre la fermeture des frontières et le maintien de l’euro. "Il peut y avoir des difficultés, mais nous sommes résolument favorables à la poursuite de l’intégration européenne", a déclaré Sylvie Goulard. La députée européenne a également déploré l’absence du parti centriste pendant les débats télévisés consacrés aux européennes. Erreur de sa part ou mauvaise foi ? La chaîne Euronews diffusera le 28 avril le premier grand débat des européennes avec, entre autres invités… Guy Verhofstadt, président du groupe ADLE au Parlement européen. "Euronews n’est pas le service public français", tranche Sylvie Goulard. Elle affirme vouloir se battre pour que France Télévisions diffuse les autres débats prévus en mai. "Ces élections ne sont pas un remake des municipales, a martelé la députée européenne. L’enjeu, c’est d’élire des gens capables de négocier un accord avec les USA qui concerne 500 millions d’individus." Pour Sylvie Goulard, la mission du député européen n’est pas d’être proche des citoyens : "Le député européen ne s’adresse pas au petit public français. Les dirigeants nationaux n’y connaissent rien, ils vendent une Europe qui n’existe pas." Pourtant, la candidate sud-est espère ramener au vote les abstentionnistes. En 2009, le taux d’abstention pendant les européennes s’était élevé à 60%. Pourquoi les électeurs devraient-ils choisir l’UDI-MODEM ? "Nous avons une ligne claire, pas les autres partis", conclut la candidate.

Musée des Confluences : "On va pouvoir y manger !"

Le département du Rhône a signé ce jeudi la convention relative à l’exploitation des espaces de restauration du musée des Confluences. Ce sont au final Jean-Paul Pignol et Guy Lassausaie qui ont décidé conjointement de se lancer au sein de l’ouvrage afin qu’il soit "une vitrine alléchante de la cuisine lyonnaise et française". Le chef étoilé de Chasselay aura en charge une brasserie de type gastronomique au niveau 0 du musée avec "une cuisine contemporaine" et des "plats pas trop chers" selon Guy Lassausaie qui vise pour l’instant sur 120 couverts midi et soir avec des repas allant de 30 euros à la mi-journée à 40 euros en soirée ; tandis que le traiteur lyonnais Pignol s’occupera au niveau +4 d’un café vendant boissons, snacking et glaces. La Maison Pignol proposera également déjeuners et dîners pour les entreprises ayant loué des salles dans le musée. Les lieux ne sentent toutefois pas encore le parfum de la cuisine lyonnaise mais bien le plâtre et la poussière. Les travaux se poursuivent en effet au sein du musée des Confluences dont la date de livraison n’est pour l’instant pas officiellement connue. "Avant le 1er janvier 2015", a promis Michel Mercier sur place faisant référence à la mise en place à cette date de la métropole de Lyon dont il est à l’origine avec Gérard Collomb. Le vice-président du Conseil Général a également tenu à faire taire les nombreuses critiques sur l’ouvrage insistant sur le fait qu’il provenait d’"un accord Noir-Mercier" et qu’il serait l’un des "signaux" de la métropole de Lyon. "Premier acte concret : on peut y manger !", a-t-il par la suite plaisanté. Si les travaux vont se poursuivre dans les prochains mois, le musée va lui commencer à se remplir. Est prévue une collection permanente sur le thème des origines et de l’évolution mais également des expositions temporaires réparties dans les huit salles d’exposition opaques. "Le cadeau de la mariée à la métropole", a déclaré amusée Danielle Chuzeville, présidente du Conseil Général. Un cadeau dont le coût final avoisinerait les 364 millions d’euros.

Emploi : Plus de 200 000 projets de recrutement en Rhône-Alpes en 2014

2014 sera peut-être l’année de la reprise dans la région. En tout cas, une enquête Besoins en Main d’œuvre réalisée par Pôle Emploi auprès des employeurs, fait état de 201 284 projets de recrutements dans les 38 bassins d’emploi de la région Rhône-Alpes, dont 58 770 dans le Rhône C’est 5% de plus que l’an dernier. Cependant, ces offres ne représentent que 18% de créations de postes. Dans le même temps, ces projets de recrutement sont avant tout des contrats précaires, des CDD de moins de 6 mois dans près de 50% des cas, au détriment des contrats longs (31,5% de CDI). Les contrats saisonniers voient également leur volume progresser, avec 45% de projet de recrutement en Rhône-Alpes. Parmi les secteurs qui recrutent, les métiers de services, le secteur de l’industrie agro-alimentaire et enfin le commerce. On notera par exemple que plus de 6800 agents d’entretien de locaux pourraient être recrutés cette année dans la région. Suivi de près par les aides à domicile, ou encore les employés de cuisine. Dans le même temps, certains postes présentent des difficultés au niveau du recrutement, notamment les ouvriers du secteur de l’industrie, mais aussi les ouvriers de la construction, ou encore les techniciens et employés. Enfin, c’est dans le Rhône qu’on recrutera le plus en 2014, devant l’Isère et la Haute-Savoie. L’Ain et l’Ardèche ferment la marche, avec un peu plus de 10 000 intentions d’embauches.

Vénissieux : 250 personnes manifestent contre les suppressions de postes chez Renault Trucks

Ce jeudi matin, à l'appel de l'intersyndicale CFE-CGC, CGT, CFDT, Sud et FO Renault Trucks, 250 salariés se sont rassemblés devant l'établissement de Vénissieux pour protester contre les suppressions de postes annoncées. Au total, le plan prévoit de supprimer 1300 emplois en France, dont la plupart se trouvent dans la région Rhône-Alpes. Ainsi les sites du Rhône et de l'Ain seraient amputés de 319 et 61 postes. "Ce qui coûte cher à l'entreprise, ce n'est pas le travail, ce sont les actionnaires qui en réclament toujours plus", a dénoncé Grégory Khiati, délégué syndical central à la CGT.

Il recrée la musique de Mario Bros en claquant des doigts

Emil Axelsson peut recréer la musique de Mario Bros en claquant des doigts. On ne sait pas encore à quoi ça sert mais on aime bien !

Grand Lyon : Cochet veut devenir le nouveau patron de l'UMP à la place de Buffet

Selon nos informations, la défaite de François-Noël Buffet dans l'élection du président du Grand Lyon a laissé trop de traces. En accord avec le sénateur-maire d'Oullins, à la tête du groupe d'opposition Ensemble pour le Grand Lyon depuis 2001, il va y avoir du changement lundi prochain à 12h30. C'est l'heure à laquelle l'UMP élira son nouveau président de groupe. Et Philippe Cochet est d'ores et déjà candidat, "avec le soutien de François-Noël Buffet et avec l'objectif d'avoir une gestion collégiale", a-t-il écrit aux autres élus communautaires, qu'il souhaite rencontrer avant le vote. Mercredi, les deux hommes ont eu une discussion appuyée dans les travées du Grand Lyon. Le député du Rhône, Georges Fenech venait de demander le départ de François-Noël Buffet, et était prêt à se présenter si Philippe Cochet ne prenait pas ses responsabilités. C'est donc l'aube d'une nouvelle ère pour l'UMP, à quelques mois de l'arrivée de la Métropole. Nul doute que le député-maire de Caluire ne fera aucun cadeau aux élus de droite fidèles à Collomb, qu'il avait comparé à des "collabos".

18 mois de prison pour avoir escroqué des femmes séduites sur un site de rencontres

Un homme a été condamné ce mardi à 18 mois de prison dont 8 mois avec sursis par le Tribunal de Lyon pour escroquerie. Il attirait ses victimes via un site de rencontres, principalement des femmes fragiles, veuves ou divorcées. Après avoir été condamné huit fois pour plusieurs délits, il avait récemment réussi à extorquer de l’argent à une femme à qui il avait menti sur sa situation professionnelle lui faisant croire qu’il travaillait en tant qu’entraineur sportif dans le milieu carcéral. Ainsi, en 2011, l’individu aurait récolté plus de 10 000€ en arnaquant grâce à ses nombreux stratagèmes. Accusé d’avoir abusé de la vulnérabilité de ses victimes, l’homme aurait aussi des problèmes psychiatriques. La peine de deux ans de prison initialement requise contre lui a été réduite au vues de l’altération de ses facultés mentales.

Elle chante du métal à 5 ans

À 5 ans, revêtue de son plus beau blouson rose Hello Kitty, Maëly va nous la jouer MÉTAL, sur “Yoshu Fukushu” de Maximum The Hormone.

Découvrez le dernier clip de Major Lazer et Pharrell Williams

Aerosol Can est le nouveau clip de Major Lazer en duo avec Pharrell Williams. Pour ce clip, le DJ et producteur Diplo s’est associé à Mike Giant, talentueux graphiste et tatoueur mondialement connu.
Bons Plans
Météo
Jeudi 24 Avril 2014
St Fidèle

Matin

Aprés-midi