Michael Jackson : les détails sordides de son autopsie dévoilés au grand public

Michael Jackson : les détails sordides de son autopsie dévoilés au grand public

Entre anorexie, traces de piqûres et perruque, le roi de la pop était dans un état de santé très alarmant plusieurs semaines avant sa mort


Le 25 juin 2009, le monde de la musique était secoué par la terrible nouvelle de la mort de l'icône de la pop, Michael Jackson. Onze ans plus tard, le quotidien britannique The Daily Mirror dévoile les détails sordides de l'autopsie du chanteur qui révèlent un état de santé inquiétant remontant à plusieurs semaines, voire même plusieurs mois, avant la mort du chanteur suite à une intoxication aiguë au propofol. 

Les spécialistes ayant procédé à l'autopsie évoquent un corps "détruit par des années de chirurgie, d'abus de médicaments sur ordonnance et une apparente bataille contre l'anorexie". Le corps de l'artiste, qui ne pesait qu'une quarantaine de kilos à sa mort, présentait de multiples traces de piqûres au niveau des cuisses, des épaules et des hanches, des marques qui témoignent des nombreuses injections d'analgésiques que recevait le chanteur. 

De plus, le roi de la pop présentait de multiples blessures aux tibias et aux genoux qui pourraient être dues à des chutes répétées. Les spécialistes précisent également dans leur rapport que Michael Jackson était complètement chauve et qu'il portait une perruque collée à son crâne, qu'il avait tatoué ses lèvres en rose et ses sourcils et noir. 

Ces détails très sombres viennent confirmer les nombreuses thèses selon lesquelles le roi de la pop vivait une véritable descentes aux enfers avant de succomber à une intoxication au propofol.