Procès des faux "papys braqueurs" à Lyon : une peine de 22 ans de prison ferme pour le cerveau du braquage

Procès des faux "papys braqueurs" à Lyon : une peine de 22 ans de prison ferme pour le cerveau du braquage
Photo d'illustration - Radio Espace

Le verdict est tombé ce jeudi en fin d’après-midi.


Quatre ans après l'attaque d'une bijouterie au Luxembourg, les huit individus jugés pour "vol en bande organisée, tentative de meurtre sur personne dépositaire de l'autorité publique, arrestation, enlèvement et séquestration ou détention arbitraire d'otages et transport d'armes et de munitions" ont été fixés sur leur sort après plus d’une semaine de procès devant les assises du Rhône.

Une peine de 22 ans de prison ferme a été prononcée à l’encontre de l’homme considéré comme le cerveau du braquage, commis en mars 2018.

Un deuxième individu a été condamné à 12 ans d’emprisonnement pour avoir fait usage de son arme durant le braquage mais sans avoir blessé personne tandis qu’un troisième ayant fait le guet a écopé de 10 ans ferme.

La cour d’assises du Rhône a également annoncé des peines allant d’un an de prison avec sursis à cinq ans de prison ferme à l’encontre des cinq autres accusés.

Pour rappel, plusieurs individus déguisés en grands-pères s'étaient introduits dans une bijouterie du Luxembourg et avaient dérobé pour près de 2 millions d'euros de bijoux, notamment des montres de luxe. Les braqueurs avaient été retrouvés en France, à hauteur du péage de Villefranche-sur-Saône, avant de s'élancer dans une course poursuite jusqu'à Arnas, où les malfaiteurs trouvent refuge dans une maison, en prenant une famille en otage.