Lyon sera l’une des 100 villes climatiquement neutres en 2030

Lyon sera l’une des 100 villes climatiquement neutres en 2030
Photo d'illustration - DR

La candidature lyonnaise a été retenue par la Commission européenne ce jeudi parmi une centaine d’autres villes européennes.


Avec huit autres communes françaises, Lyon sera l’une des 100 villes climatiquement neutres en 2030. L'annonce a été faite ce jeudi après-midi lors d'une conférence de presse organisée par Grégory Doucet, le maire de Lyon.

Ce programme européen a vocation à fédérer les attentes et actions du territoire, à fixer une feuille de route pour agir concrètement et atteindre l’objectif de neutralité climatique à l’horizon 2030. La Commission européenne a sélectionné les villes lauréates avec l'aide d'experts externes indépendants, en soulignant la grande diversité de villes sélectionnées, venant de tous les Etats membres. "Nous sommes conviés le 13 juin à Bruxelles pour un rassemblement de toutes les villes lauréates. La Comission européenne va nous expliquer comment l'articulation entre ces villes va se faire", a déclaré Grégory Doucet face aux médias. "C'est un partenariat d'échanges, certaines villes ont déjà de l'avance sur le sujet et inversement on peut être en avance par rapport à d'autres villes européennes donc c'est intéressant de pouvoir partager et mettre en commun ces solutions", affirme-t-il.

Dans son dossier de candidature, la Ville de Lyon avait notamment mis en avant les grands axes de sa politique en faveur de la transition écologique dans la justice sociale, l’ambition sur les mobilités durables, le transport ferroviaire et fluvial, les leviers d’entrainement à travers l’achat public. Si le montant du financement ne peut pas encore être dévoilé, quelques précisions concernant les subventions ont été données. "Un fond spécifique est prévu par la Commission européenne qui sera accessible uniquement pour les villes qui auront signé leur contrat. En parallèle de ça, la Commission prévoit des financements pour accompagner à l’établissement de la gouvernance de ces contrats", explique le maire de Lyon. "Pour relever ce défi climatique, on doit le faire tous ensemble. Les partenaires vont avoir un rôle dans l’atteinte de l’objectif et dans la gouvernance de ce projet. On va construire la gouvernance grâce à ce financement", précise-t-il.

En intégrant le programme des 100 Villes climatiquement neutres, la Ville de Lyon bénéficiera dès cette année de "mise en réseaux, d’apprentissage, de possibilités de financement dans le cadre de projets pilotes, mais aussi d’une grande visibilité sur le plan de la ville post-carbone à l’échelle européenne".

Il faut savoir que Lyon produit 6 millions de tonnes de dioxyde de carbone, toutes activités confondues chaque année.