Affaire Mila : jusqu’à six mois de prison ferme requis contre six prévenus à l’issue d’un nouveau procès

Affaire Mila : jusqu’à six mois de prison ferme requis contre six prévenus à l’issue d’un nouveau procès
Mila - DR

Six personnes comparaissaient depuis lundi devant le tribunal judiciaire de Paris.


Les prévenus, trois mères de famille et deux hommes âgés de 19 à 39 ans, étaient jugés pour avoir cyberharcelé et menacé de mort Mila suite à une vidéo où elle critiquait l’islam. La jeune femme, vivant désormais à Lyon, avait fait le déplacement afin d’être présente à ce nouveau procès. « Mes détracteurs ne supportent pas le simple fait que je respire », avait-t-elle déclaré ce lundi à l’ouverture de l’audience.

Les faits s’étaient déroulés sur Twitter à la fin de l’année 2020 ; certains messages réclamaient de "la fumer" ou encore de "l’étrangler de [ses] propres mains".

Un sixième prévenu devait également s’expliquer en ce début de semaine devant la justice. Il devait le faire en juin dernier mais avait bénéficié d’un vice de procédure.

Des peines allant de six mois de prison avec sursis à six mois d’emprisonnement ferme ont été requises ce mardi soir à l’encontre des six prévenus. Le délibéré est attendu pour le 24 mai.

A noter également la condamnation à Lyon ce lundi d’un étudiant de 20 ans. Il a écopé de six mois de prison avec deux ans de sursis probatoire pour avoir cyberharcelé Mila.

L'individu était jugé pour avoir tenu des propos insultants et menaçants sur Instagram en octobre 2020. Il devra également verser 1300 euros à la jeune femme au titre d'indemnités.