Ligue 1 : l'OL s'impose contre Angers (3-2)

Ligue 1 : l'OL s'impose contre Angers (3-2)
Moussa Dembélé - DR

Ce dimanche après-midi, l’Olympique Lyonnais recevait Angers dans le cadre de la 30e journée de Ligue 1.


Sans Peter Bosz, suspendu, sur le banc, l’OL s’en remettait à Claudio Caçapa pour diriger les joueurs, avec le retour comme titulaire du défenseur allemand Jérôme Boateng.

C’est dans un silence de cathédrale que la rencontre débutait au Groupama Stadium. Il faut dire que les supporters des deux virages en avaient marre que le niveau de leur équipe releve davantage de la chèvre d’Esmeralda que de la flamboyance de Phoebus. Une banderole "80 266 tweets, 563 matchs, des dizaines de joueurs, 1 stade, 6 entraîneurs pour 10 années sans titre" était déployée par les Bad Gones, qui moquaient également les "pleureuses" sur la pelouse.

A la 26e minute, Moussa Dembélé, dans son rôle de pivot, était trouvé dans la surface. Tout seul, il ajustait tranquillement le portier angevin pour inscrire son 11e but de la saison (1-0).

Malgré une domination écrasante, Lyon ne se créait pas beaucoup d’occasions et ratait bien souvent ses dernières passes. Et comme souvent, l’adversaire en profitait pour mettre le danger sur le but d’Anthony Lopes sur ses rares incursions. A la 34e minute, le poteau sauvait le portier portugais.

Le rapport de force s’inversait jusqu’à la fin de la première mi-temps. Un penalty valable pour Angers était oublié par l’arbitre.

Angers revenait remonté à bloc en seconde période. Et égalisait à la 50e minute sur une tête de Mathias Pereira Lage (1-1).

La réaction lyonnaise ne se faisait pas attendre. Vingt secondes après le coup d’envoi, sur une talonnade géniale de Lucas Paqueta, Moussa Dembélé s’offrait un doublé à la 52e (2-1).

Le public en avait pour son argent avec une nouvelle égalisation angevine. Sofiane Boufal pouvait tranquillement contrôler dans la surface à la 58e et tromper Lopes (2-2).

L’OL pensait se diriger vers un match nul car Moussa Dembélé avait deux grosses occasions de redonner l’avantage aux siens, mais le capitaine les vendangeait.

La lumière venait de Tetê. La recrue brésilienne, autorisée à finir la saison à Lyon à cause de la guerre en Ukraine, marquait à la 80e sur sa première occasion d'une jolie frappe enroulée (3-2).

Avec cette courte victoire, les places européennes restent envisageables mais le podium relèverait toujours du miracle.

L’OL va s’envoler pour l’Angleterre, direction Londres. Un quart de finale aller haletant attend le club face à West Ham jeudi.


Tags :
ol ligue-1 angers