Rhône : le pont de Vernaison passe à sens unique dès ce mercredi

Rhône : le pont de Vernaison passe à sens unique dès ce mercredi
DR

La circulation ne sera possible que dans le sens Vernaison – Solaize.


"Prise par la Métropole de Lyon et en parfait accord avec la Préfecture du Rhône, cette décision vise à soulager la charge supportée par la suspension métallique du pont avant les chaleurs estivales, auxquelles elle est sensible", peut-on lire dans un communiqué.

Placé sous haute surveillance depuis début 2019, le pont de Vernaison manifeste des signes de vieillissement et d’usure très prononcés. En particulier, les capteurs installés sur l’ouvrage montrent qu’en dépit de l’interdiction aux poids-lourds, certaines barres d’ancrage continuent de se fragiliser.

"Sous l’effet de températures plus élevées, un seuil d’alerte pourrait être franchi, obligeant à la fermeture soudaine et définitive du pont. En effet, lorsque le potentiel d’élasticité des aciers est atteint, les déformations de l’ouvrage sous l’effet des contraintes deviennent permanentes et irréversibles", précisent les services de la Métropole de Lyon.

La mise en sens unique va non seulement soulager l’ouvrage  d’une partie des 13 000 véhicules qui l’empruntent chaque jour, mais aussi et surtout éviter l’effet du poids cumulé des véhicules à l’arrêt lorsque le passage à niveau de Vernaison est fermé.

Pour conserver des possibilités de franchissement du Rhône, le passage des piétons, des cyclistes, des cyclomoteurs, des motocyclettes légères (-125cm3), des transports en commun et des véhicules de secours restera autorisé dans les deux sens.

Si la dégradation de l’ouvrage reste limitée sous l’effet des chaleurs, le double sens pourra être rétabli tout en réduisant les risques grâce à l’installation d’un feu de rétention au pied du pont, côté île de la Table Ronde.

"Le passage à sens unique dans le sens Ouest-Est reste la décision la plus efficace et la plus responsable pour maintenir une partie de la circulation sur le pont", est-il justifié.

Parallèlement, la construction d’un pont de secours à proximité immédiate du pont actuel est en préparation, pour une mise en service à la mi-2023. À plus long terme, la construction d’un ouvrage pérenne est à l’étude, en lien avec l’ensemble des partenaires de la Métropole.