La Cour de cassation confirme la relaxe du cardinal Barbarin

La Cour de cassation confirme la relaxe du cardinal Barbarin
Philippe Barbarin - DR

La décision est tombée ce mercredi concernant l'ancien archevêque de Lyon.


La Cour de cassation a confirmé la relaxe du cardinal Barbarin ce mercredi dans l'affaire de non-dénonciation d'agressions sexuelles. Le pourvoi en cassation des parties civiles a été rejeté par la plus haute juridiction judiciaire. Cette dernière a estimé que l'obligation de dénonciation disparaissait à partir du moment où les victimes, désormais majeures, était elles-mêmes, en mesure de porter plainte.

Dans cette affaire, Philippe Barbarin avait été relaxé en janvier 2020 devant la Cour d'appel de Lyon, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Lyon en mars 2019.

Le dossier ne repassera donc pas devant la Cour d'appel, où les victimes auraient pu éventuellement toucher des dommages et intérêts.