Une enquête ouverte après la cyberattaque à l’hôpital de Villefranche-sur-Saône

Une enquête ouverte après la cyberattaque à l’hôpital de Villefranche-sur-Saône

Le groupe hospitalier de Villefranche-sur-Saône a été victime lundi d’une attaque informatique "d’ampleur".


Alors que de nombreuses opérations ont été reportées ce mardi après la cyberattaque qui a touché les sites de Villefranche-sur-Saône, Tarare et Trévoux, le parquet de Paris a annoncé l’ouverture d’une enquête par sa section cybercriminalité, déjà en charge des investigations après une autre attaque informatique à l’hôpital de Dax dans les Landes.

L’enquête est menée pour "atteintes à un système de traitement automatisée des données et tentative d’extorsion en bande organisée". Les hackers ont demandé une rançon en Bitcoins afin de rétablir l’accès aux données informatiques.

Bouleversement pour le personnel dans ses tâches du quotidien puisqu'il a fallu passer au "tout papier. Que ça soit les demandes de scanners, de biologie et d'IRM ou encore les prescriptions. C'est un peu comme lorsque vous devez passer de l'électricité à la bougie. Ça n'est pas simple, surtout pour des équipes qui sont déjà bien fatiguées", a précisé ce mardi le chef du pôle urgences caladois, le docteur Frédéric Verbois.