L'agression de Marine Lorphelin et de son compagnon à Lyon devant la justice ce vendredi

L'agression de Marine Lorphelin et de son compagnon à Lyon devant la justice ce vendredi

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Lyon doit valider ou non l’irresponsabilité pénale de Thibaud W., l’homme qui avait agressé l’ancienne Miss France 2013 le 1er janvier 2018 dans le 3e arrondissement.


Ce stalker, fan transi de Marine Lorphelin, avait pris l’habitude de la suivre. Ce jour-là, armé d’un couteau, il avait bondi sur le compagnon de la reine de beauté alors que le couple marchait rue des Tuiliers. Il avait poignardé Christophe Malmezac à la nuque, et ce dernier arrivait à se défendre au prix de sérieuses blessures à la main. Aujourd’hui, l’homme qui partage toujours la vie de Marine Lorphelin a perdu 10% de la capacité fonctionnelle d’une de ses mains.

Si Thibaud W. pourrait échapper à un procès aux assises, c’est parce que plusieurs expertises psychiatriques ont relevé chez lui un trouble schizophrénique avec délire érotomaniaque. Des avis d’experts que la justice décidera probablement de confirmer ce vendredi.