Dépassée par la situation, une pharmacienne écrit une lettre ouverte poignante

Dépassée par la situation, une pharmacienne écrit une lettre ouverte poignante

Entre tristesse et détresse, cette préparatrice en pharmacie décrit un quotidien épuisant psychologiquement


Mobilisée pour faire des tests de dépistage Covid-19 depuis des semaines, une jeune préparatrice en pharmacie a exprimé sa peine et sa détresse dans une lettre ouverte publiée sur son compte Instagram où elle décrit un véritable enfer. 

Dans ces quelques lignes, celle qui répond au nom de Lara sur les réseaux sociaux explique le quotidien de ceux qui se chargent des tests et qui sont submergés par les mesures gouvernementales concernant les enfants, la souffrance de ceux-ci et leurs cris au moment du test nasopharyngé ou encore les réactions des parents, eux aussi à bout de nerf : 

Je suis devenue celle qui fait pleurer les enfants pour les tester coûte que coûte, explique la pharmacienne. Les enfants pleurent, se débattent, hurlent à la mort, sont maintenus de force par leurs parents, eux aussi à bout. Parfois, je refuge de tester un enfant dans ces conditions, et c’est alors que le parent me supplie en pleurant de tester et d’infliger cette souffrance à son enfant sinon il ne pourra pas retourner à l’école et le parent doit travailler, donc l’enfant doit aller à l’école le lendemain 

Découvrez l'intégralité de la lettre via la publication intégrée ci-dessous.