Les habitants du 2e arrondissement sont majoritairement opposés à la piétonnisation du Cours Charlemagne

Les habitants du 2e arrondissement sont majoritairement opposés à la piétonnisation du Cours Charlemagne
Crédit photo : Radio Espace

La piétonnisation du cours Charlemagne dans le 2e arrondissement de Lyon ne fait pas l'unanimité, loin de là.

La Métropole de Lyon a décidé d'expérimenter la piétonnisation le Cours Charlemagne entre la rue Montrochet et le quai Antoine Riboud dans le quartier de la Confluence. La mairie du 2e arrondissement a donc fait le choix de sonder ses habitants sur cette décision.  Des questionnaires ont été distribués pour savoir s'ils étaient favorables ou non à cette idée de Fabien Bagnon et des élus métropolitains. Ce lundi matin, le maire LR du 2e arrondissement Pierre Oliver a présenté les résultats qui sont, pour lui, "sans appel". Sur les 458 réponses (sur 9000 questionnaires envoyés), 71,3% ne sont pas favorables à une piétonnisation permanente. Le principal problème évoqué par les élus, et les riverains, est le report du trafic sur le quai Perrache. 

Pour l'instant, officiellement, aucune décision pérenne n'a été prise à la Métropole. Une expérimentation de trois mois va être mise en place dès la fin du prolongement du T2, d'ici le printemps. Mais pour Pierre Oliver, ce n'est absolument pas le bon timing : "Lancer une expérimentation aujourd'hui, alors que de nombreuses personnes qui travaillent dans le quartier sont en télétravail, est surprenant. Les conclusions iront forcément dans leur sens. Ce test aurait un sens lors du déconfinement, encore faut-il que la Ville se mobilise pour les dépistages et la compagne de vaccination", a subtilement glissé l'édile du 2e.



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *