OL : Genesio vide son sac

OL : Genesio vide son sac

La pilule ne passe toujours pas pour l'ancien coach lyonnais

Dans un entretien pour L'Equipe, celui-ci a déclaré "On ne peut pas dire qu’il n’y a pas eu de jeu, de philosophie, de principes. C’est de la mauvaise foi caractérisée. J’ai aussi participé au développement de joueurs qui ont rapporté beaucoup d’argent. J’ai rempli le deal, a-t-il confié. Nos trois qualifications en C1 depuis 2016 ont également rapporté beaucoup. Globalement, ce bilan général est largement positif."

Il est également revenu sur le traitement des supporters lyonnais : "Avant même mon premier match, il y a eu une pétition contre moi. Il y avait donc déjà un a priori négatif qui se diffusait. C’est là que le club n’a peut-être pas été assez fort. C’est le seul gros reproche que j’ai à lui faire. Il aurait dû réagir plus vite, dès le début. Il a sous-estimé l’impact de ces quelques suiveurs qui ont fait beaucoup de bruit. Mais il y a eu des choses intolérables contre moi que je ne vais pas laisser passer". Pour étayer son propos, il est revenu sur la demi-finale de coupe de France perdue face à Rennes "J’ai senti, bien avant même le match de Rennes, qu’il y avait une ambiance encore plus néfaste autour de moi. Une partie du public est venue au stade en espérant qu’on perde ce match ! C’était presque comme une corrida, où on attendait une mise à mort… Sur les réseaux sociaux, après l’élimination, il y a eu beaucoup de satisfaction chez certains pseudo-supporters. On m’a même rapporté des messages lyonnais à la gloire de Bensebaïni." Avant de préciser que "Des personnes sont allées beaucoup trop loin. Sur les réseaux sociaux, dans des commentaires. On va régler tout ça maintenant que je ne suis plus à l’OL. J’ai déjà engagé des procéduresIl y a des assignations en cours, a révélé le technicien. La critique fait partie de notre métier, si on ne veut pas l’accepter, il faut faire autre chose. Mais lorsque ce sont des atteintes personnelles, il faut réagir"

Des déclarations qui créent des débats

La situation de Bruno Genesio crée encore des débats entre les supporters lyonnais et entre les médias. Le débat entre Raymond Domenech, Bertrand Latour et Yoann Riou sur L'Equipe du soir ne fait que se partager sur les réseaux. Pour certains comme Raymond Domenech, le traitement des supporters envers le coach n'était pas justifié et celui-ci attend "avec un bazooka" les premières performances du duo brésilien. Tandis que Bertrand Latour et Yoann Riou prône l'écart avec le PSG, les ambitions du club lyonnais par rapport à son budget et surtout les résultats. Par ailleurs, Raymond Domenech souligne qu'"il y avait du suspense à chaque match...", ce à quoi Latour rétroqua,  "Mais on lui demande d’être coach, ce n'est pas Tarantino". Quant à Didier Roustan, lui, pense qu'aucun entraîneur n'a eu autant de bienveillance de la part des médias et que certaines qualifications sont dû aux victoires de l'Atletico Madrid et Chelsea en finale d'Europa League.

 


Tags :
bruno-genesio ol

0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *