Législatives dans le Rhône : sept candidats pour le Parti animaliste !

Législatives dans le Rhône : sept candidats pour le Parti animaliste !

Un petit chaton gris aux grands yeux verts a fait son apparition sur les affiches électorales.

Le félin n’est pas directement candidat aux législatives mais sa bouille représente le Parti animaliste. Ce dernier, créé en mars 2016 puis officiellement lancé quelques mois plus tard, participe pour la première fois à un scrutin avec comme objectif d’inviter la cause animale dans les débats.

 

Ils seront en tout 147 à défendre les couleurs du Parti animaliste sur l’ensemble du territoire français, dont sept dans le Rhône : Mathis Dupuy (1ère circonscription), Valentin Bernard (2e circonscription), Nathalie Dehan (3e circonscription), Julie Bernazaeu (4e circonscription), Charlotte Broca (5e circonscription), Christophe Iniesta (6e circonscription) et Noëlle Pelerins (7e circonscription).

 

Lors de la présidentielle du mois d’avril, un sondage Ifop pour le collectif Animal Politique a montré que 39% des Français pouvaient être influencés dans leur vote par les propositions des candidats en matière de protection des animaux. Le Parti animaliste a voulu poursuivre dans cette lignée à l’occasion des élections législatives. "C’est une cause qui intéresse de plus en plus de Français, et en cela nous représentons un électorat", insiste Nathalie Dehan, cofondatrice du parti. "Voter pour nous, c’est voter sans ambiguïté pour les animaux puisque nous n’avons pas diluer cette cause dans d’autres thèmes", ajoute la candidate de la 3e circonscription.

 

Si le Parti animaliste est réaliste quant à sa possibilité de voir plusieurs de ses candidats sur les bancs de l’Assemblée Nationale, il a surtout comme objectif de mettre la puce à l’oreille du grand public et de la classe politique . "Ce que nous voulons, c’est faire un maximum de pourcentage pour montrer aux autres formations que c’est important ; en espérant que ceux qui arriveront plus vite que nous au pouvoir s’empare de la cause animale et donne une chance de résoudre les problèmes de maltraitance", explique Nathalie Dehan.

 

Parmi les points phares de sa campagne, le Parti animaliste souhaite notamment créer un ministère de protection animale. "Il nous paraît aussi important de se donner des moyens législatifs comme la création de parquets pour lutter contre les abus et des parquets spécialisés sur la protection animale".



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *