Grève des salariés de Renault Trucks à Vénissieux

Grève des salariés de Renault Trucks à Vénissieux

Ils étaient près de 400 ce mercredi matin à faire grève devant l'usine Renault Trucks avenue Charles de Gaulle à Vénissieux. A l'appel des syndicats CGT, CFDT, UGICT CGT et SUD, ils ont réclamé la réouverture des négociations sociales avec leur direction sur l'organisation du temps de travail. Les salariés aimeraient notamment bénéficier de la libre disposition de la moitié de leurs jours de RTT. 500 grévistes ont également été recensés sur le site de Renault Trucks à Bourg-en-Bresse.
Le Pôle Emploi de Vénissieux visé par des actes de dégradation et de violence

Le Pôle Emploi de Vénissieux visé par des actes de dégradation et de violence

Le Pôle Emploi de Vénissieux est actuellement fermé. Décision prise alors que les conditions de sécurité du public et des conseillers ne sont pas réunies pour assurer l’accueil physique des inscrits à Pôle Emploi. Selon la direction, les locaux ont été dégradés à plusieurs reprises, et de nombreux actes de violences ont été signalés ces derniers jours. Des travaux de réparation sont en cours. On ne sait pas encore quand l’agence de Vénissieux pourra rouvrir. Mais d’ici là, les demandeurs d’emploi peuvent continuer de faire leur démarche en se rendant dans une autre agence de l’agglomération ou sur internet.
Congrès du FN à Lyon : Gollnisch répond aux anciens combattants

Congrès du FN à Lyon : Gollnisch répond aux anciens combattants

Bruno Gollnisch n'a pas apprécié que l'ANACR (Association nationale des anciens combattants et amis de la résistance) ait dénoncé la tenue à Lyon, "capitale de la résistance", du congrès du Front National les 29 et 30 novembre. "Je ne connais pas les titres exacts des membres de cette organisation notoirement connue pour les sympathies communistes de ses fondateurs, mais, si respectables que soient certains, nous les laisserons à leurs grandes leçons de "démocratie". Nous nous rappelons trop les atrocités de la guerre ou de l’épuration aveugle, pour vouloir rouvrir les plaies du passé", s'emporte l'élu régional. Bruno Gollnisch termine son communiqué en se revendiquant être "la vraie Résistance française" face "aux manœuvres, persécutions, diffamations et agressions de toute nature".
Fermeture de la Rocade Est ce mercredi soir

Fermeture de la Rocade Est ce mercredi soir

Pensez à prévoir votre itinéraire. La Rocade Est sera fermée ce soir entre Meyzieu et le nœud des Iles en direction de Paris en raison de travaux. Par conséquent la circulation sera impossible dès 20h ce mercredi soir et jusqu'à jeudi 5h du matin.
Elections régionales : les députés UMP du Rhône soutiennent tous Laurent Wauquiez

Elections régionales : les députés UMP du Rhône soutiennent tous Laurent Wauquiez

Le maire du Puy-en-Velay n'est pas encore officiellement déclaré candidat pour les élections régionales en 2015 en Rhône-Alpes Auvergne. Mais il fédère déjà davantage que Michel Barnier. Dans un communiqué, les députés UMP du Rhône (Michel Terrot, Georges Fenech, Philippe Meunier, Philippe Cochet, Dominique Nachury, Patrice Verchère, Christophe Guilloteau et Bernard Perrut) ont annoncé qu'ils soutenaient tous Laurent Wauquiez et sa candidature. "La Région Rhône-Alpes est paralysée par des années d'immobilisme et de dépenses inutiles motivées par l'idéologie. Elle a besoin d'un projet au service de son économie et de ses contribuables. Ce projet, motivé par la création d'emplois et une protection non partisane de notre cadre de vie, doit être porté par une équipe déterminée à répondre aux nouveaux enjeux de l'avenir. Laurent Wauquiez a les qualités et les compétences pour mener à bien ce projet qui permettra à notre Région de retrouver son dynamisme et son rang. Nous soutenons sa candidature au service de la région et de ses habitants", écrivent les parlementaires rhodaniens. A noter que Laurent Wauquiez, comme Michel Barnier, doit être auditionné par les élus UMP de la région Rhône-Alpes ce vendredi à l'Hôtel de Région à Lyon.
Gérard Collomb préconise une période d'essai d'au moins deux ans pour les CDI

Gérard Collomb préconise une période d'essai d'au moins deux ans pour les CDI

Le sénateur-maire PS de Lyon s'est confié à l'Usine nouvelle cette semaine. Et il dévoile ses propositions pour le marché du travail en France. On le sait, Gérard Collomb n'aurait pas dit non à un ministère du Travail ou de l'Economie. Et bien voilà les réformes qu'il aurait tenté de mettre en place s'il avait intégré l'équipe gouvernementale de Manuel Valls. Tout d'abord, le premier magistrat lyonnais suggère d'allonger le CDD mais aussi de créer une période d'essai de deux ou trois ans pour les CDI, ce qui permettrait à l'entrepreneur "d'évaluer le salarié et l'évolution de l'activité". A l'hebdomadaire de l'industrie, il précise que la flexibilité en début de contrat entraînerait une sécurité qui "augmenterait au fil du temps avec des périodes de préavis rallongées, des indemnités plus conséquentes". Gérard Collomb préconise enfin la création d'un "système de formation continue performant qui permette de rebondir" et la possibilité pour l'entreprise de "licencier de manière pas forcément plus facile, mais plus contractuelle". Durant l'entretien, celui qui a lancé un think tank d'économie et le pôle des réformateurs, avoue ne pas croire être beaucoup entendu à Matignon et à Bercy. "Non, je n’ai pas l’impression. J’ai écrit un livre, il y a trois ans, "Si la France s’éveillait". Je l’ai fait car je voyais que, entre ce qui se disait à l’intérieur du Parti socialiste et la réalité, il y avait un écart considérable. Si vous ne préparez pas les gens à ce qu’est la réalité, si vous tenez un discours décalé, vous allez au-devant des problèmes…"
Ivre et violent envers les policiers, il fêtait son embauche comme chauffeur pour enfants handicapés

Ivre et violent envers les policiers, il fêtait son embauche comme chauffeur pour enfants handicapés

Lundi, un homme était jugé à Lyon pour des faits qui s'étaient déroulés samedi matin avenue Paul-Santy dans le 8e arrondissement. Un verre de bière à la main, passablement alcoolisé, il avait harangué des policiers qui s'étaient garés sur un trottoir. Face à un fonctionnaire, il esquissa un geste pris pour une tentative d'agression. Lors de son interpellation, le policier sera blessé à la main et se constituera partie civile. Face au juge, l'homme expliquera avoir un peu trop fêté son embauche et son nouveau travail qui devait débuter cette semaine. Déjà condamné à 17 reprises, le prévenu avouera qu'il s'agissait d'un emploi de chauffeur pour enfants handicapés. Une responsabilité qui ne collait pas avec son caractère imprévisible. L'homme a finalement été relaxé car les faits de violence n'ont pas été prouvés. Le policier et le parquet, qui avait requis cinq ans de prison ferme, ont fait appel du jugement.
Découpage électoral de la Métropole de Lyon : les maires Synergies veulent stopper le préfet

Découpage électoral de la Métropole de Lyon : les maires Synergies veulent stopper le préfet

Il n'est pas mentir que de dire que le découpage électoral de la future Métropole de Lyon fait grincer des dents. UDI, UMP, EELV ont tous expliqué au préfet du Rhône, en charge de transmettre l'ordonnance qui réglementera les élections des conseillers métropolitains en 2020, que sa future carte de la collectivité n'était pas bonne ou juste. Les maires du groupe Synergies, qui ont aidé Gérard Collomb à devenir président du Grand Lyon au printemps dernier, sont également de cet avis. Le projet sera même "contraire aux exigences constitutionnelles" selon un courrier envoyé à Jean-François Carenco par le président de Synergies, le maire de Saint-Cyr-au-mont-d'Or Marc Grivel. L'élu demande enfin au préfet "d'arrêter la procédure engagée".
Coupe de France : le LHC balayé par Gap

Coupe de France : le LHC balayé par Gap

Sale soirée pour les hockeyeurs lyonnais. Le LHC a poursuivi sa descente aux enfers mardi sur la patinoire de Gap à l'occasion des 8e de finale de la Coupe de France. Alors qu'ils contenaient les Rapaces (1-1), les Lions se sont écroulés en quelques minutes et s'inclinent finalement 5-1. Et la suite ne s'annonce pas plus radieuse pour le LHC qui se déplacera à Chamonix samedi. Tout sauf une promenade de santé.
Météo
Vendredi 21 Novembre 2014
Présentation de Marie

Matin

Aprés-midi