Rhône : une crèche privée obligée de fermer deux mois après son ouverture

Le 10 avril dernier, cette crèche éco-responsable située dans le centre-ville de Givors a dû fermer ses portes. Ouverte seulement depuis le 17 février, elle ne disposait pas de l'agrément censé être délivré par le Conseil Général du Rhône. La directrice de l'établissement d'une vingtaine de lits pour enfants de 2 mois et demi à quatre ans pensait avoir l'accord tacite après en avoir fait la demande en juillet dernier. Mais le Département a attendu deux jours après l'ouverture de la crèche pour se prononcer, défavorablement. Saisie par la directrice, la justice devra désormais se prononcer sur l'avenir de la crèche.

Mort d'une octogénaire près de Lyon : l'autopsie n'a rien donné

Le mystère demeure entier après la découverte samedi à Saint-Priest dans le Rhône du corps d’une femme de 85 ans chez elle. Cette dernière présentait notamment des plaies suspectes à la tête. Lundi l’autopsie du corps de l’octogénaire n’a pas apporté de réponses. On ignore encore si elle a été frappée ou si elle a chuté par elle-même dans sa cuisine. Des analyses toxicologiques devraient maintenant être effectuées.

Lyon : la tournée "anti-racaille" de Rebeyne sous haute surveillance

Lundi soir, une quinzaine d'identitaires ont, une nouvelle fois, revêtu leurs gilets jaunes pour "sécuriser" les rames de métro. "L’objectif était de montrer aux usagers des transport en commun qu’il existe une jeunesse qui prône la solidarité et l’auto-défense face à l’insécurité de la racaille et à la démission des forces de l’ordre", expliquait Rebeyne dans un communiqué. Sauf que ce lundi, la tournée de sécurisation a été en retour sécurisée par un important dispositif policier, pour prévenir tout affrontement. Il faut dire que Rebeyne prône "une génération qui ne baisse pas les yeux" dans ses publications, laissant croire aux forces de l'ordre que le rapport de force sera recherché. A noter qu'à la station de métro Guillotière, des militants d'extrême-gauche, venus en nombre, ont harangué les identitaires. Ces derniers ont finalement mis fin prématurément à leur opération.

Fabienne Lévy élue présidente intérimaire de l'UDI du Rhône

Quelques semaines après la démission de Michel Mercier, le parti se cherchait un nouveau président. Le bureau exécutif de la fédération du Rhône a ainsi élu à l'unanimité Fabienne Lévy, conseillère municipale UDI. Elle siègera à ce poste de manière intérimaire, jusqu'aux élections nationales d'octobre. Pierre Rousselot, actuel président des jeunes UDI, a été désigné secrétaire général. "La priorité est au rassemblement et à l’unité pour rester fidèles à l’esprit et aux valeurs de l'UDI voulues par Jean-Louis Borloo", a déclaré Fabienne Lévy qui en a profité pour dévoilé les groupes municipaux et communautaires UDI : Denis Broliquier présidera le groupe à la Ville de Lyon tandis que Christophe Geourjon sera président délégué. Au Grand Lyon, c'est Max Vincent qui "devra travailler en pleine intelligence avec tous les autres élus divers droite et centre droit". Prochain objectif pour la nouvelle présidente, les Européennes. "Il y a urgence à redonner le sens et le goût de l'Europe aux Français. Il faut faire valoir ce que l’Europe permet et pas seulement ce qu’elle interdit comme le font les anti-européens ! Cette élection va être difficile, tant en terme de mobilisation que de résultat pour l’Europe. Si nous continuons de laisser croire que l'Europe n'apporte que contraintes et lourdeurs, alors oui les Français s'en détourneront massivement !"

Lyon : grosse pagaille sur les routes ce lundi soir à cause d'un accident sur l'A47

Un accident entre un poids-lourd et une voiture ce lundi après-midi sur l’A47 à hauteur du Pont de Givors, en direction de St Etienne, a semé la pagaille sur les routes de l’agglomération. On compte ce lundi soir 12 km de bouchon sur l’A46 et jusqu’à 17 km de bouchon sur l’A7 en direction de Marseille. Le CRICR demande aux automobilistes d’éviter le secteur et met en place des conseils de circulation. Pour rejoindre Saint-Etienne, les usagers en provenance de A6 Mâcon - Belleville peuvent suivre la signalisation mise en place, qui consiste à quitter l'A6 à l'échangeur 33 pour rejoindre l'A89 en direction de Clermont-Ferrand. A Balbigny, rejoindre l'A72 en direction de Saint Etienne. Cet itinéraire présente un allongement de parcours de 40 km et induit un surcoût de péage.

Rhône : le plan hivernal des routes reste actif

L'hiver est terminé, mais le plan hivernal sur les routes reste actif jusqu'au printemps. Le département vient d'annoncer que ses agents restaient mobilisés pour assurer la sécurité des usagers. Sur les 3154 km de routes départementales, certains chaussés ont subi des dommages à cause de l'hiver, et des travaux de réparations seront effectués. Le PC déplacement qui surveille au quotidien les routes sera également opérationnel. Ce plan hivernal reste donc actif dans le tout le département.

Européennes : Michèle Rivasi (EELV) veut "construire une autre Europe"

Ce lundi, les Verts ont lancé leur campagne pour les élections européennes à Lyon. Pour l’occasion, la députée européenne Michèle Rivasi, tête de liste Sud-Est des Verts, était aux côtés de plusieurs membres de sa liste, parmi lesquels Jean-Charles Kohlhaas, président d’EELV au conseil régional et numéro 4 de sa liste, et d’Alain Chabrolle, vice-président de la région Rhône-Alpes et 24e membre de la liste. "Beaucoup critiquent l’Europe, mais beaucoup de lois et de décisions sont possibles grâce à elle, martèle la députée. La loi sur l’eau, c’est nous ! Nous voulons dire que l’Europe nous appartient, mais construire une autre Europe." Parmi les propositions d’EELV figurent notamment sauver le climat en créant des emplois, rendre l’agriculture durable (notamment affectant 50% de la PAC à l’agriculture paysanne) et "abattre les murs de l’Europe forteresse" en créant un statut de réfugié climatique. Et d’imaginer un projet qui réunirait plusieurs pays européens : "Nous voulons faire la même chose qu’Airbus, mais au niveau du développement et des énergies renouvelables, explique-t-elle. Il s’agirait d’une vraie collaboration entre les pays européens, de mettre en commun des savoirs afin de réaliser des économies d’énergie." Ces sujets sont effectivement devenus des thèmes qui intéressent les Français. Preuve s’il en est : Grenoble vient pour la première fois d’élire un maire EELV. Les Verts espèrent bien surfer sur cette vague pour faire mieux qu’en 2009, où ils avaient obtenu 18% des voix aux européennes. Cette fois, Michèle Rivasi confie du bout des lèvres qu’elle espère atteindre 20%. Pour cela, il faudra aussi contrer le Front National : "Revenir au franc, fermer les frontières, ça ne résoudra rien, affirme-t-elle. Certes, nous voulons une autre direction pour l’Europe, mais nous sommes dans une dynamique d’avenir. Nous souhaitons une Europe sociale, pas une Europe de marché." Mais le but véritable de cette campagne est de faire en sorte que le projet d’accord de libre-échange transatlantique (ou TAFTA) entre l’Europe et les États-Unis ne passe pas. "L’enjeu de cette campagne est clairement le TAFTA, est intervenu Jean-Charles Khohlhaas. Beaucoup de lois européennes seront remises en cause si cet accord est conclu." Les Verts espèrent réussir à y faire barrage, comme ils l’avaient fait pour le traité de l’ACTA, qui a finalement été refusé en 2012.

OL : des jeunes lyonnais iront au Stade de France pour la finale de la Coupe de Ligue

350 jeunes lyonnais seront présents au Stade de France pour la finale de la Coupe de la Ligue qui oppose Lyon à Paris. Et pour cause, ils ont été invités par la Ville de Lyon. Il s'agit de 350 jeunes licenciés dans une douzaine de clubs de football lyonnais. Au total, 8 bus seront affrétés au départ de Lyon pour l'occasion. À noter que les supporters de l'OL se sont vus eux attribuer 21 500 places.

Montebourg enterre la reprise de SITL selon les salariés

Les repreneurs de SITL ont jusqu'à ce lundi à minuit pour déposer leurs offres de reprise. Et celle proposée par un groupe de salarié qui prévoit la reprise du travail pour les 250 salariés, afin de redémarrer la production de lave-linge semble ne plus être d'actualité. Et pour cause, elle devait obtenir l'accord de FagorBrandt pour reprendre cette fabrication. Si Cévital, repreneur de FagorBrandt, a donné cette autorisation aux usines de Vendée, elle n'a pas pris en compte l'usine de Lyon selon un communiqué des salariés de SITL : «Nous dénonçons la position d'Arnaud Montebourg qui exclut la fabrication lyonnaise. Malgré notre demande depuis des mois, le ministre n'a pas réclamé à Cévital de concéder une licence pour les lave-linge à chargement par le dessus fabriqués à Lyon ». Dans le même temps sur les 39 salariés du centre de recherche de FagorBrandt 32 ont été conservés à Lyon alors que seulement 21 devaient être sauvés. Ce centre de recherche restera spécialisé dans le lave-linge, mais élargira ses compétences dans le sèche-linge et le lave-vaisselle notamment.
Météo
Mercredi 16 Avril 2014
St Benoît-Joseph

Matin

Aprés-midi