Le craquage d'Elisa Tovati dans un restaurant parisien (VIDEO)

Le craquage d'Elisa Tovati dans un restaurant parisien (VIDEO)

Coup de buzz ou véritable crise nerf ?

Scène surréaliste au restaurant Shirvan, dans le 8ème arrondissement de Paris. En effet, Elisa Tovati s'est mis à saccager le restaurant après avoir complètement craqué, pendant ce qui semble être un rendez-vous professionnel. (Vidéo en bas de l'article) 

La chanteuse avait annoncé sur son compte Instagram avoir rendez-vous pour son prochain single, mais le rendez-vous ne semble pas s'être bien passé aux vues de ce que l'on voit et de ce que l'on entend dans les images sorties.

La vidéo commence sur un entretien entre la chanteuse et un homme et une femme, on entend alors : “Vous ne trouvez pas ça un peu brutal de dire ça à une artiste. Je ne vends pas de la glace Miko, je suis une artiste”. Mais l'on comprend surtout que son prochain single sera un "tube", mais que les personnes de son label veulent le donner à Angèle, ce qui a mis Elisa Tovati dans un état second. Alors que l'actrice jette des assiettes de partout dans le restaurant, celle-ci s'énerve et exprime sa haine en disant : "Allez vous faire foutre avec votre musique de merde. Moi j’ai donné ma vie pour la musique. Vous m’avez pété la vie, j’en suis devenue dingue, j’en dors même plus la nuit, vous ne m’avez même pas écouté. Il s’appelle comment mon single? T’as une bonne raison de me virer maintenant!". La chanteuse finira par se faire évacuer du restaurant par ce qui semble être les agents de sécurité.  

La vidéo tourne un peu de partout sur les réseaux sociaux et a fait naître un véritable débat : fake ou pas fake. En effet, l'altercation ne fait pas l'unanimité et semblerait être un coup de buzz afin de gonfler sa notoriété avant la sortie de son prochain album. Selon le Le HuffPost, le label a refusé de communiquer à ce sujet mais que "le pourquoi du comment devrait être dévoilé d’ici peu”. 

Alors ? Buzz ou crise de colère ? 

 

Retrouvez la vidéo entière ci-dessous : 

 



0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *