Beaujolais : l'enquête close après la mort d'un vendangeur polonais

Beaujolais : l'enquête close après la mort d'un vendangeur polonais

Le procureur de la République de Villefranche a annoncé ce mercredi avoir classé sans suite l'affaire de la mort d'Adam Gehrke Wojkciech.

Ce travailleur polonais était décédé dans les vignes de Saint-Étienne-des-Oullières le 29 août dernier, alors qu'il participait aux vendanges. La mort naturelle du Polonais ne faisait aucun doute, l'homme étant atteint de problèmes cardiaques.

Mais l'ambassade de Pologne avait réclamé et obtenu la réouverture d'une enquête, estimant que les conditions de travail proposées aux vendangeurs polonais étaient inacceptables. Le manque d'eau lors du travail en pleine canicule était notamment pointé du doigt par plusieurs médias polonais.

Le vigneron Jean-Paul Ruet avait affirmé que rien ne favorisait le décès d'un homme, le code du travail étant respecté.

Si l'enquête est désormais close, pas sûre que la polémique diplomatique entre la France et la Pologne le soit aussi.


0 commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Les champs requis sont identifiés par une étoile *